La localisation, un dispositif nécessaire pour la lutte antidopage

Vous faites partie des sportifs sélectionnés par l’Agence pour intégrer le « groupe cible » ? Pensez à renseigner vos informations de localisation !

Qui peut intégrer le groupe cible ?

Les sportifs pouvant être concernés sont :

  • Ceux inscrits sur la liste des sportifs de haut niveau ou sur la liste des sportifs Espoir au sens du Code du sport, ou encore les sportifs ayant été inscrits sur une de ces listes au moins une année durant les trois dernières années ;
  • Les sportifs professionnels licenciés des fédérations agréées ou ayant été professionnels au moins une année durant les trois dernières années ;
  • Les sportifs qui ont fait l’objet d’une sanction disciplinaire sur le fondement des articles L. 232-9, L. 232-10 ou L. 232-17 lors des trois dernières années.

Pourquoi cette mesure ?

Les sportifs désignés par l’Agence et qui intègrent le “groupe cible” font partie des meilleurs dans leur discipline au niveau national voire international.

Grâce aux informations renseignées dans le logiciel ADAMS, relative à la localisation des sportifs, des contrôles antidopage en compétition et hors compétition peuvent être diligentés, dans le respect de la vie privée du sportif et de son intimité et sous certaines conditions strictes prévues par le code du sport.

Le dispositif de localisation constitue aujourd’hui un des moyens de garantir un sport équitable. C’est la raison pour laquelle nous nous efforçons d’apporter des conseils et de faciliter la procédure aux sportifs afin qu’ils acceptent cette contrainte nécessaire.

Un dispositif international

Les règles en matière d’informations sur la localisation font partie du Standard international pour les contrôles et les enquêtes. L’obligation de localisation est donc une démarche mondiale qui concerne l’ensemble des fédérations internationales sportives (FI) et des organisations nationales antidopage (ONAD).

L’Agence mondiale antidopage (AMA) n’intervient pas dans la constitution des groupes cibles soumis aux contrôles. Il appartient à chaque fédération internationale de sélectionner les sportifs soumis à ces dispositions au niveau international et à chaque ONAD de créer au niveau national un groupe cible de sportifs soumis aux obligations de localisation. Ainsi, l’AFLD est complètement autonome dans le choix des athlètes qu’elle décide d’inclure dans son groupe cible.

Vous êtes inscrits dans le groupe cible de l’AFLD ? Vous trouverez plus d’informations sur les consignes pour se localiser.