Mes droits et devoirs

Dans la mise en place des contrôles antidopage, l’AFLD se doit de respecter les droits du sportif, sans manquer de lui rappeler, si besoin, ses devoirs.

DROITS

DEVOIRS

AVANT / PENDANT LE CONTRÔLE

  • Demander l’assistance d’un tiers et, si disponible, d’un interprète (autorisation selon l’appréciation du préleveur) ;
  • Demander des renseignements sur la procédure de contrôle ;
  • Demander un délai avant de se présenter au poste de contrôle du dopage pour différents motifs (impératif médiatique, cérémonie protocolaire, urgence médicale, etc.) à la condition qu’il soit escorté en tout lieu et en tout temps ;
  • Demander que des modifications soient apportées à la procédure de prélèvement d’échantillons, si vous êtes un sportif handicapé ;
  • L’apposition des scellés des prélèvements par le sportif sous la supervision de la personne chargée du contrôle ;
  • Vérifier l’ensemble des données retranscrites sur le procès-verbal.
  • Dès réception de la notification individuelle, le sportif doit se présenter immédiatement au contrôle, à moins de raisons valables justifiant un retard ;
  • Demeurer en présence de la personne chargée du contrôle ou de l’escorte en tout temps, de la notification à la fin de la procédure de prélèvement de l’échantillon, sauf en cas de directives contraires lors de la notification ;
  • Présenter une pièce d’identité (carte d’identité, passeport…) ;
  • Avant le contrôle, signaler à la personne chargée du contrôle, les médicaments ou produits pris récemment pour qu’ils soient consignés sur le procès-verbal ;
  • Se conformer à la procédure de prélèvement des échantillons (tout écart peut représenter une violation des règles antidopage).

APRÈS LE CONTRÔLE

  • Se procurer un double du procès-verbal ;
  • Etre informé des résultats, par lettre recommandée avec accusé de réception si le contrôle est positif ou sur demande du sportif à la fédération (si licencié) ou à l’AFLD (si non licencié). Le rendu des résultats s’effectue dans un délai moyen de trois semaines ;
  • Si l’analyse de l’échantillon A a révélé la présence d’une ou plusieurs substances interdites, demander une analyse de l’échantillon B dans les 5 jours (10 si hors métropole) à compter de la réception des résultats.
  • Signer le procès-verbal une fois le contrôle effectué.